Enseignements

Nous étudierons ensemble le Calendrier celte des arbres (version dite « B-L-N » de Robert Graves pour commencer), qui allie pour chaque lunaison un ogham et un arbre, parmi d’autres correspondances, il y aura un vers tiré du poème d’Amergin sous forme de mantra.

Chaque mois, ces correspondances vous seront transmises pour vous connecter consciemment, de différentes façons, à la lune et à vous-même. Pour vous permettre de ressentir intérieurement les différents effets de la lune propre à chaque cycle.

Nous apprendrons ensemble à élargir notre conscience, à voir au-delà de nos propres limites, de nos cinq sens physiques, au-delà de notre réalité, pour gagner en compréhension.

Ainsi, en apprenant à comprendre ce, et ceux, qui nous entourent, nous pourrons apprendre à nous connaître nous-mêmes, à nous guérir et donc se donner la possibilité d’avancer encore et toujours, peu importe les aléas du quotidien.

Sortir du cercle rituel pour trouver un état d’esprit stable au quotidien, un but non négligeable qui permet au sorcier, comme tout autre pratiquant, à se maîtriser et donc maîtriser son art.

Pour avoir accès à cette transmission, vous serez donc intégré au coven, peu importe vos projets futurs, pour être en contact avec les esprits et l’égrégore du groupe. Rien de bien méchant, si ce n’est le peuple de l’autre-monde, l’esprit du lieu où vous résidez, les esprits-mères de chaque lune et les divinités avec lesquelles les autres membres travaillent actuellement.

Tout ce petit monde ne vous tombera pas dessus d’un seul coup bien entendu, plus vous travaillerez vos lunes, plus vous serez conscients des connexions internes et externes qui vous unissent à votre monde. L’influence d’un groupe s’étire sur l’année, les esprits viendront vous visiter de temps à autre, lorsque vous les étudierez ou les appellerez.

Concrètement parlant, l’initiation peut se faire en personne et à distance, comme pour une initiation ou un soin Reiki en somme (ce qui suit est une opinion, non une vérité incontestable), contrairement aux idées actuelles, ceci n’invalide pas la transmission ou la lignée. Tout dépend du « formateur » et de ce qu’il envoie.

Si le formateur n’est pas concentré ou n’envoie rien en initiant « en personne », il en sera de même à distance. Ne dit-on pas que tout est lié après tout ? Si l’on naît sorcier, on peut tout à fait devenir sorcier, rien ne s’exclut, tout est possible, c’est l’affaire d’ici et maintenant.

* Il faut savoir également qu’après l’initiation vous serez sous le sceau du serment, qui veille à ce que chaque personne garde secret ce qu’il reçoit, c’est-à-dire l’enseignement, les rituels en cercle, ainsi que respecter la vie privée de chacun et ses opinions.

Deux choses que nous tenons à vous faire remarquer avant d’aller plus loin :

  • Ne pas prendre pour comptant ce qui vous sera transmis, faire des recherches et se faire sa propre opinion est recommandé ;
  • Comme c’est un engagement, la confiance est donc de mise. La voie spirituelle est dure et parfois pénible, tout le monde a le droit de douter ou de faire des pauses. La moindre des choses, dans ces cas-là, est de prévenir les autres (au moins une personne qui transmettra à l’aînée).

N’hésitez pas à parler de vos doutes/divergences, déjà pour vous (cela peut-être libérateur de parler, de se sentir épaulé), mais ça permet également de faire évoluer la tradition au passage.

Après le rite d’Initiation, vous serez un Initié de la Tradition Apple Branch et vous aurez accès à l’enseignement du calendrier celte des arbres des 13 lunes, soit pendant un an (si pour une raison ou une autre vous ne pouvez travailler un cycle lunaire, il faudra le signaler et le faire l’année suivante, sans cela pas d’accès à la classe de seconde année).

Ensuite vient l’ordination de prêtre, ou prêtresse, la seconde année donc, qui donne accès à l’autre partie du calendrier celte des arbres, soit les 8 Sabbats et le Jour dit de la Terre.

Pour finir, après avoir reçu les 13 Lunes et les 8 Sabbats, si l’expérience vous tente, vous pourrez demander à devenir grand-prêtre, ou grande-prêtresse, pour transmettre à votre tour, ces bagages spirituels, ou même, former votre propre coven.

Comment ça se passera ?

Chaque mois, vous seront présentées des correspondances entre oghams, arbres, esprits, symboles, pierres et mantras, entre autres, donc.

C’est une liste non-exhaustive pour travailler son ressenti, pour développer sa sensibilité, ses sens intérieurs ou psychiques (clairvoyance, clairaudience, claisentience, etc.), développer une connexion consciente à ce qui nous entoure, que cela fasse partie de ce monde ou d’un autre.

Apprendre aussi de la faune et de flore, pour guérir, fabriquer des charmes, s’exercer aux sortilèges ou tout ce qui touche à votre art.

Sachant que ce sera pour un premier tour de roue, ensuite libre à vous de transposer avec des runes, oracles ou tarot, et d’autres correspondances vous seront proposées également.

Chaque lunaison, il vous sera proposé un voyage dans l’autre monde pour rencontrer l’esprit mère du cycle en cours.

Comme travaille personnel, à faire régulièrement au possible, se connecter consciemment à la lune pour ressentir ses influences (au niveau émotionnel par exemple), et corriger ce qui vous fait défaut, est une bonne chose pour un pratiquant de l’art.

Sachant que chaque mois influence diverses parties du corps, de la conscience (et de l’inconscient), les idées pour votre développement personnel ne vous manqueront pas.

A chaque fin de lunaison, il vous sera demandé d’écrire un petit résumé de vos expériences et de vos ressentis, quelques lignes suffiront pour les moins bavards (ou tout simplement par manque de temps), ainsi je vous transmettrai le mystère que renferme chaque lune, une sorte de système de validation des acquis, en somme.

(Ce n’est pas pour vous tester, c’est que nous n’allons tout simplement pas « donné » l’enseignement sans certains efforts fournis de votre part, ce qui est normal vous en conviendrez ; ainsi la tradition est sauve.

Ne transmettra la tradition que celui qui a reçu l’enseignement dans son intégralité, mais aussi, ce sera investi dans sa pratique, aura veillé à son développement personnel).

Vue d’ensemble des domaines possibles d’études :

  • Les Oghams, le Calendrier Celte
  • Contes et légendes Anglo-saxons
  • Origines historiques et anthropologiques du culte de la Déesse
  • Les hommes sauvages, les black men et Le Cornu
  • Chamanisme européen ou core chamanisme
  • Faune, flore locale et sauvage, remèdes et poisons, conscience écologique
  • Divination (ogham, tarot, oracle, astragalomancie, nécromancie, augures)
  • Transe, danse, chant, changement de conscience

Certains domaines seront compris dans les leçons, d’autres sous formes d’ateliers et d’autres, peut-être, plus spécifiques, à la demande des membres.

Pour pouvoir intégrer le coven :

L’âge minimum requis est de 21 ans, un âge auquel nous pouvons aborder sereinement tous les sujets dans le domaine du développement personnel. En fait, il n’y a pas vraiment de pré-requis particuliers, si ce n’est que le mentor se garde le droit de vous intégrer ou non.

Nous accueillons les occultistes débutants, après une certaine période dite de préparation, et pourvu que ceux-ci soient sérieux et motivés car notre groupe est basé sur la pratique et la recherche.

Nous ne serons en aucun cas des enseignants amenant des cours pré-faits (pour les initiés à distance, ce seront plutôt des lignes directrices de recherches) mais bel et bien des guides amenant chaque initié à se révéler à lui-même et à s’épanouir en explorant son propre chemin. Bien entendu, si quelqu’un dans sa pratique ou sa théorie a besoin d’informations précises, de références, nous serons là pour les lui fournir ou au moins l’aiguiller.

Pour postuler, il faudra envoyer un e-mail en vous présentant et expliquant qui vous êtes, votre parcours ainsi que vos motivations à nous rejoindre et travailler en groupe. (Suivre ce lien)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *