Energies des Arbres Lunaires : la Vigne

Par Linda Kerr, extrait du site faeriefaith.net
Traduction : Fleur de Sureau pour le coven d’Ignis Daemonis.

Vigne

Dixième Lune

Les mûres, la vigne

  • Glyphe – Je suis une colline de poésie
  • Animaux – serpent, mésange
  • Couleur – bigarrée
  • Guérison – saignement, blessures, besoin d’un tonique
  • Mystères – joie, euphorie, croissance/éternité, souvenir, inspiration, réincarnation
  • Substitut : chèvrefeuille, vigne des bois
Muin. Vigne. Septembre 2014.

L’inspiration poétique commence durant le Noisetier, mais la Vigne est réellement la lune du poète. La Vigne est une colline de poésie, de talent artistique, d’inspiration et d’imagination débordant du tissu même de notre être. La Vigne est une lune  guérisseuse et tonifiante, une période pour nous guérir des coups que nous prenons durant le Houx, ainsi que de l’épuisement ressenti durant le Noisetier. Nous ressentons en même temps joie et tristesse, euphorie et colère. C’est un moment de guérison par la créativité. Nous pouvons commencer à exprimer cette période d’inspiration et d’imagination sans même nous en rendre compte. Nous pouvons refaire une pièce de la maison, changer les meubles de place, commencer à écrire ou à travailler sur les cadeaux de noël. Nous ressentons beaucoup d’énergie intérieure et pouvons avoir une centaine d’idées différentes que nous désirons accomplir. Nous sommes maintenant comme la Vigne ; enthousiastes, légers, flexibles, croissants à un rythme étonnant et pourtant solides et très diversifiés.

Comme pour la plupart des lunes, la Vigne a une nature double, à l’image du poète qui a un pied dans la tombe alors même que sa tête effleure la sagesse et l’inspiration prophétique. La Vigne est également la lune de la vraie complétude ; c’est la fin d’un cycle et le moment juste avant le début du suivant.

La Vigne nous donne aussi le vin, la boisson traditionnelle du poète. La Vigne est sacrée pour Dionysus, Osiris et Bacchus. Veillons cependant à ne pas nous enivrer du fruit de la vigne, car alors nous glisserions de la créativité au laisser-aller et à la stupidité.

La spirale est un symbole de cette lune, une forme que l’on voit partout dans la nature et toutes formes de vie. La spirale n’a ni début ni fin. Durant la Vigne, le voile du temps s’affine et vous pouvez quitter ce temps et ce lieu, pour entrer dans le « il-était-une-fois ». La Vigne nous dit de nous rappeler notre passé, de nous rappeler notre futur. C’est un excellent moment pour la divination, pour regarder en nous-mêmes.

Ainsi, le poète en chacun de nous est capable de réfléchir aux expériences passées, à la sagesse à venir et d’atteindre l’inspiration. Néanmoins, l’inspiration n’est pas une chose temporelle, mais hors du temps. Ce qui est intemporel, infini et divin ne peut être atteint par l’esprit conscient. Le mental est uniquement un produit du temps ; il ne peut fonctionner sans le temps, le savoir (l’accumulation de l’expérience) et la pensée. La pensée rationnelle, le mental qui commande et calcule – tout cela correspond à des aspects Yang et empêche l’accès de l’inspiration à nos esprits.

  • Energies négatives de la Vigne : émotions fortes, hauts et bas, joie et colère intenses. Vivre dans le passé, refuser de changer. Opinons bien arrêtées, psychorigidité.
  • Pour surmonter ces énergies négatives : prendre une baguette de ce végétal. Quintessences de Bach possibles pour la Vigne : Honeysuckle et Vine.

Energies des Arbres Lunaires : l’Aulne

Par Linda Kerr copyright 1999, extrait du site faeriefaith.net
Traduction : Fleur de Sureau pour le coven d’Ignis Daemonis.

Aulne

Quatrième Lune

  • Glyphe – Je suis une larme étincelante du soleil
  • Oiseau – grue couronnée, mouette
  • Jour – Samedi
  • Couleur – carmin, vert, brun, la pourpre de Tyr
  • Guérison –
  • Mystères – La nécessité du droit des femmes / The Need Of Women’s Rule (TNOWR), dissiper les doutes, divination d’espoir, un nouveau départ
  • Substitut : cornouiller
Aulne

L’aulne correspond au moment de l’accouchement, de la renaissance, après  le commencement avec le Bouleau, les premiers mouvements fœtaux du Sorbier et les poussées prématurées du Frêne. L’aulne se situe vers l’équinoxe de printemps, une période d’équilibre. Au cours [du mois] de l’Aulne, nous disposons également d’un équilibre entre le yin et le yang, le masculin et le féminin, le feu et l’eau. L’aulne pousse dans et autour de l’eau et il est célèbre car on l’utilise pour fabriquer du charbon et de la poudre noire.

Les pilotis en bois d’aulne permettent de maintenir les bâtiments hors de l’eau. De la même façon, l’aulne agit pour tirer nos esprits hors des eaux des trois premières lunes et nous placer sur la terre ferme des mois printaniers et estivaux à venir. L’aulne agit également comme un pont entre les deux moitiés de l’année, pour connecter et équilibrer les aspects du feu et de l’eau, et des parts masculines et féminines de nous-mêmes.

Jeunes feuilles d’aulne

Easter (ndlt : Pâques), qui est le premier dimanche après la première pleine lune suivant l’Equinoxe de Printemps, provient d’Ishtar/Ostara/Eostara. Le mot œstrogène pourrait en dériver également. Ishtar est la déesse de la conception et de la naissance ; la hase est un symbole de régénération et d’énergie féminine, elle lui est sacrée. Les œufs sont aussi des symboles de régénération et un oeuf rouge est un symbole de renaissance. L’aulne est sacré pour Bran le béni et pour Cronos (Saturne). Saturne représente le dépouillement des vieux travers, des vieilles habitudes et des anciennes façons de pensée. C’est le moment d’abandonner de telles choses, de dissiper la confusion, une période de re-naissance. L’aulne est également sacré pour les rois des fées et des elfes. On associe à l’aulne quatre couleurs : le violet (chakra couronne), le rouge (la vie, le mana, le sang, la renaissance), le brun (la terre) et le vert (les fées, le petit peuple). Ces quatre couleurs évoquent les émotions, le respect, la révérence, l’harmonie ; une compréhension de l’ordre naturel de la vie ; crainte révérencielle, respect et révérence pour la vie. Du mot Alder (ndlt : aulne en français) provient elder (ndlt : ancien, aîné) ; les rois anciens.

Vous pouvez utiliser les énergies de cette lune pour vous reconnecter à la terre et équilibrer votre nature profonde. A présent que les tempêtes du [mois du] Frêne sont passées, nous pouvons cesser d’essayer de s’en prendre les uns aux autres et apprendre à travailler ensemble, en harmonie. Et tout particulièrement avec le sexe opposé. Un effet résiduel du Frêne : les hommes en ont ras le bol des femmes. Soyez attentifs les uns envers les autres maintenant, agissez de façon responsable et comprenez comment vos actions peuvent affecter les autres. Et il faut le faire maintenant, alors que les énergies équilibrées de la nature nous entourent, ou les choses ne tourneront plus rond pendant la lune du Houx.

L’aulne est également connue comme étant la lune qui pleure. Une bonne naissance est toujours accompagnée par des larmes. L’aulne est l’antidote aux doutes et à la confusion. La chose la plus difficile à surmonter durant cette lune est le doute de soi-même et des autres, mais il s’agit d’une conséquence naturelle aux nouveaux départs et aux naissances, lorsque nous regardons en direction de l’année à venir.  C’est la bonne période pour examiner honnêtement ces doutes, ainsi vous saurez ce à quoi vous devrez faire face durant les lunes à venir. L’aulne peut vous aider à traverser cela et vous donner la joie et l’espoir pour l’avenir.

  • Energies négatives de l’Aulne : Doute, à propos de vous-même et des autres. Confusion, incertitude, désespoir, dépression, le sentiment de s’enliser. Vous pourriez également avoir tendance à vous montrer insensible envers les autres et cruel involontairement.
  • Pour surmonter ces énergies négatives : prendre une baguette de l’arbre. Quintessences de Bach possibles pour l’Aulne : Gentian, Larch et Cerato.

Energies des Arbres Lunaires : le(s) jour(s) à part

Le(s) Jour(s) à Part

Par Linda Kerr copyright 1999, extrait du site faeriefaith.net 
Traduction : Fleur de Sureau pour le coven d’Ignis Daemonis.

Retour au menu de l’article.

Le Jour à Part est le ou les jours restants qui se situent entre le Solstice d’Hiver et le début de la lune du Bouleau ; parfois il s’agit du jour même du solstice. C’est le jour est l’équivalent du jour bissextile et il sert à aligner le calendrier lunaire à l’année solaire.

On retrouve le Jour à Part dans l’expression « un an et un jour », des mythes irlandais et gallois.

Cela provient du calendrier des Iles Britanniques et indique une année lunaire de 13 lunaisons de 28 jours chacune (364 jours), plus le jour supplémentaire pour faire 365 jours. Ce jour supplémentaire est le Jour (de naissance) du Divin Enfant. Ce « fils d’une mère vierge » qui toujours nait au Solstice d’Hiver et renvoie au Roi Soleil ou Roi Chêne ; le jeune soleil qui vainc les ténèbres de l’hiver et prendra de l’ampleur jusqu’au Solstice d’Eté. Concrètement, bien sûr, cela symbolise l’allongement des jours qui survient après le Solstice d’Hiver.

Le Jour à Part est donc un jour hors du temps, à part, hors de l’année normale et lors de tels jours, des choses magiques peuvent se produire.

Tradition Faerie Faith : Comprendre les « Arbres », le Houx

Le Houx

Extrait de la thèse : The Faerie Faith and the Beth-Luis-Nion Celtic Lunar Tree Calendar par James Clifford Landis. Traduction réalisée par Fleur de Sureau.

Le Houx est la huitième lune de l’année. Son nom gaélique est Tinne (prononcé « Chihn’ uh » à l’anglaise).

Le glyphe pour le Houx est « Je suis une lance de guerre. »

  • Utilisations de la plante et Folklore

Les feuilles de houx peuvent être préparées de différentes façons afin de traiter catarrhe, pleurésie, variole, fièvres, rhumatismes et jaunisse. D’autre part, les baies ont de puissantes propriétés vomitives et purgatives. Sous forme de poudre, les baies peuvent être utilisées comme agent astringent afin de traiter les saignements. L’écorce peut être fermentée pour créer de la glu afin d’attraper des petits oiseaux [ndlt : il me semble que la chasse à la glu est désormais interdite en France] et détruire des insectes.

Houx en fleur

Des essences de houx similaires au houx commun (Ilex aquifolium) peuvent être employées en tisane (Grieve 407). Le houx a une réputation mitigée, populaire à noël mais considéré comme ayant une nature portant malheur ou au moins puissante. Le houx est souvent utilisé pendant la saison de noël en décoration avec le lierre. Pourtant, il semble qu’il existe certaines règles concernant la bonne manière de le manier dans la maison. Certaines coutumes soutiennent que le houx ne devrait pas être introduit dans la maison avant noël ; d’autres affirment que cet arbre ne devrait jamais être abattu ou détruit. D’autres encore prétendent que les brins de houx ne devraient jamais être brûlés. En outre, une grande récolte de baies de houx prédit un hiver rude (Vickery 180-2). On peut retrouver ce lien du houx avec noël dans le conte du Roi Chêne et du Roi Houx.

  • Mythologie et Symboles

Le Chêne et le Houx ont toujours été unis dans la mythologie païenne à travers l’histoire du Roi Houx et du Roi Chêne. Nous apprenons cette histoire à travers celle de Gauvin et le Chevalier Vert. Le Chevalier Vert est un géant qui manie un buisson de houx comme un gourdin. Sir Gauvin passe un pacte avec le Chevalier Vert pour se décapiter l’un l’autre d’une année à l’autre – ce qui signifie le solstice d’hiver et le solstice d’été (Graves 179-80). C’est l’histoire du Roi Chêne et du Roi Houx qui échangent leur place pour régir le monde. Au solstice d’été (durant la lune du houx), le Roi Houx prend sa place en tant que souverain du monde jusqu’au Solstice d’Hiver lorsque le Roi Chêne le remplace. Plus tard, lorsque le christianisme arriva d’Europe, la coutume fut changée, « puisque selon la pratique médiévale Saint Jean Baptiste, qui perdit sa tête le jour de la Saint Jean, reprit les titres et coutumes du Roi Chêne, il était naturel de laisser Jésus, en tant que successeur miséricordieux de Jean, de reprendre le rôle du Roi Houx. » (Graves 180).

Comme d’autres lunes de l’année, le Chêne et le Houx sont des lunes jumelles. Comme le Roi Chêne et le Roi Houx règnent chacun sur une moitié de l’année, ils constituent des symboles de la moitié de l’année masculine Yang (Chêne) et de la moitié de l’année féminine Yin (Houx).

  • Énergies

L’ancien nom irlandais pour le Houx est Tinne.De ce mot provient le terme « tanist », qui désigne le « Sombre Jumeau ». Ce sombre jumeau est le Houx, le pendant du Roi Chêne. Le taniste règne durant la moitié sombre de l’année. En psychologie, le taniste est perçu comme notre part d’ombre (la part de nous-mêmes que nous n’aimons pas ou à laquelle nous ne voulons pas faire face. C’est une nouvelle moitié de l’année et à moins que nous nous souvenions des leçons du Bouleau (conscience de soi, auto-discipline) alors les aspects négatifs de cette obscurité nous submergerons : jalousie, colère, haine, etc. Nous déambulerons aussi prompts qu’une feuille de houx à piquer quiconque nous agacerait (Kerr, « Lunar »).